Mères d’enfant en situation de handicap, Anna et Christine créent l’association Intensive Interaction France en 2020, en lien avec la MDPH. L’association est fondée sur une méthode anglaise datant des années 1980. Cette pratique permet d’apprendre à communiquer et de s’adapter aux enfants atteints de handicap, pour développer leur communication à leur rythme.

L’association avait pour but à la création de former et de superviser de nouveaux adeptes du concept. Les mères se sont rendues compte qu’il fallait plus d’étapes à cet apprentissage et une démarche bienveillante et naturelle. L’association met donc en place un groupe de parole. Peu à peu, l’association réussit à amener un nouveau regard sur le handicap et pousse vers la pleine inclusion.

Groupe de parole

Ce groupe de parole accueille les personnes en situation de handicap ainsi que la famille une fois par mois. Ce groupe est divisé en deux salles. Une est pour le « café parent » afin que tous ensemble, les parents puissent échanger sur leurs expériences et leurs ressentis. Pendant que, dans l’autre salle, se trouvent les enfants qui pourront participer à des activités musicales, artistiques et créatives avec des intervenants professionnels. Ces séances durent environ 1h30.

Communication avec l’enfant

Plusieurs étapes sont nécessaires afin de développer la communication de l’enfant. La première passe par l’observation. Il faut tout d’abord observer et essayer de comprendre la raison de ses actions. Il faut ensuite réfléchir à comment il serait possible de rejoindre sa propre communication, sans le brusquer et en utilisant son mode de communication (cris, gestes…) s’intégrer à la conversation. Il est important de reprendre ses gestes afin de procurer à l’enfant un développement naturel et non forcé de sa communication.

Projets

« Que puis-je faire pour mes enfants lorsqu’ils grandiront ? ». D’ici deux ans, Intensive Interaction France souhaite ouvrir, avec des partenaires, un lieu de vie adapté et partagé pour les personnes en situation de handicap. Cet habitat sera présent pour accompagner dans la vie quotidienne. Des activités, avec des partenaires locaux, seront mises en place afin de faire vivre l’habitat, bien sûr toujours avec une notion d’accompagnement bienveillant, en accord avec leurs souhaits et leurs besoins. Bouches du rhone, provence alpes cote d’azur, bien être

%d blogueurs aiment cette page :